Soirée

d'ouverture

DANSE & CINEMA
en plein air

SAMEDI 13 OCTOBRE 

de 19h à Minuit
Jardin Sosno – Amphithéâtre - Musée

Entrée libre et gratuite – Tous publics

CINEMA I MUSIQUE I DANSE I ART CONTEMPORAIN

avec la collaboration artistique

d’Éric Oberdorff (Compagnie Humaine)

Banniere_ouverture.jpg

UNE OUVERTURE EN PLEIN AIR

Samedi 13 octobre, la soirée d’Ouverture du 18ème Festival Européen du Film Court de Nice, investit la Promenade des Arts pour la 2ème année consécutive, après le succès de Magic Mamac de l’artiste Julien Ribot en 2017.

UNE SOIREE ET UN WEEK-END AUTOUR DE LA DANSE

La DANSE est au cœur de la programmation de cette nouvelle édition d’Un festival c’est trop court ! pour un week-end d’ouverture exceptionnel au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (MAMAC), avec la collaboration artistique d’Eric Oberdorff, chorégraphe et directeur de la Compagnie Humaine. Artiste éclectique et avide d’explorer tous les champs possibles d’expression, Eric Oberdorff est metteur en scène, danseur, chorégraphe, réalisateur et s’intéresse particulièrement à la forme d’expression cinématographique.
Un appel à films sur la thématique «danse» a spécifiquement été lancé pour cette ouverture exceptionnelle. Dans le même temps, le public sera invité à découvrir les nouvelles expositions du MAMAC, qui ouvriront exceptionnellement leurs portes en entrée libre jusqu’à minuit.

mamac-jardinSosno.jpg
AMA.png

UN ÉVÉNEMENT PLURIDISCIPLINAIRE

Du cinéma mais aussi de la danse avec la Compagnie Humaine, une exposition et un concert au programme de cette soirée d’ouverture et de ce week-end d’ouverture inédit autour du couple « Danse / cinéma ».

Avec au programme : Animale une création 2018 réalisée par Raphaël Thiers / Compagnie Antipodes et les créations de Joëlle Bouvier et Luc Riolon, artistes invités.

Enfin, le duo Œil Roulette (Laurent Tamagno, Jean-Baptiste Bec) régalera nos oreilles avec un dj-set qui nous emmènera jusqu’aux portes de la nuit (23h à Minuit).

La nouvelle exposition du MAMAC

(12 octobre 2018 - 13 janvier 2019)

Bernar Venet. Les années conceptuelles : 1966-1976

Le MAMAC consacre une grande exposition à une facette inédite du travail de Bernar Venet :

"Les années conceptuelles 1966-1976".

En 1966, alors que l'artiste quitte Nice pour s'installer à New York, il amorce une véritable révolution artistique en introduisant les mathématiques et différents domaines scientifiques et de la connaissance dans le champ de l'art. Dès 1970, il s'impose comme l'un des chefs de file de l'art conceptuel qui se déploie alors en Europe et aux Etats-Unis. Cette période très fructueuse marque aussi les débuts d’une véritable approche pluridisciplinaire : Bernar Venet entreprend en effet un projet de ballet, organise des performances et des conférences. L’exposition présente une centaine d’œuvres et de nombreuses archives inédites.

Direction artistique

Laurent Trémeau, directeur artistique d’Un festival c’est trop court

Éric Oberdorff, chorégraphe – directeur de la Compagnie Humaine

 

Invités

Joëlle Bouvier, chorégraphe

Luc Riolon, réalisateur

Raphaël Thiers, danseur et réalisateur

 

Films (Ordre et liste en cours)

Animale de Raphaël Thiers (France, 2018, 6’) Création 2018 / Compagnie Antipodes

Sur ma peau de Éric Oberdorff (France, 2018, 12’40) Compagnie Humaine

Eden de Luc Riolon (France, 1986, 15’) Chorégraphie de Maguy Marin

La noce de Joëlle Bouvier et Régis Obadia (France, 1991, 8’)

Ama de Julie Gautier (France, 2017, 6’) Chorégraphie de Ophélie Longuet

Min Borda de Niki Lindroth Von Bahr (Suède, 2017, 14’10)

 

La programmation danse, c’est aussi :

La masterclass « Filmer la danse  » avec Joëlle Bouvier, chorégraphe et Luc Riolon, réalisateur

En partenariat avec Université Côte d'Azur (UCA) :

 

Samedi 13 octobre à 16h00 à l’Auditorium du Mamac.

16h00-17h30 : Masterclass dans l'auditorium du Mamac
18h00-19h00 : Visite de l'exposition sur la Bernar Venet - Judson Church au Mamac

19h00 : Ouverture du festival et projection du programme d’ouverture

 

Le « programme Danse » : Dimanche 14 octobre à 16h00 au Cinéma Mercury.